André Cira réalise ses sculptures avec des fragments de bateaux et autres objets échoués sur les plages, aux coloris usés par la mer et le sable, sculptures auxquelles se rattachent les « collages picturaux » composés parallèlement avec des copeaux provenant du raclage des coques d'embarcations de pêche lors de leur remise en peinture. Leur force résulte d'un mystère et d'une qualité connue de ceux qui suivent l'itinéraire de Cira.

Mario Barata, Critique d'art brésilien

Cliquez sur une photo pour agrandir